Menu
Cliquer ici pour un contact instantané avec l'une des 35 personnes qui connaissent ce sujet

Pourquoi est-il rare de convaincre quelqu'un en se basant uniquement sur des faits ?

badge d'expert certifié TheONE
à lire en10 min

Une fois qu'une personne est convaincue de quelque chose, même avec des faits avérés, il s'avère très difficile de la faire changer d'avis. Pourquoi les faits fonctionnent-ils rarement ou pas quand on veut convaincre quelqu'un et qu'est-ce qui fonctionne ?

Ne jamais convaincre quelqu'un avec des faits

Même avant l'ère Covid-19, le monde était inondé de mensonges de la bouche de Donald Trump. Le fait que les politiciens mentent n'est pas nouveau en soi, mais Trump en a fait un véritable sport avec une moyenne de 22 mensonges par jour. Selon lui, les médias sont tous des fausses nouvelles et ce qu'il dit est vrai. Même si le contraire est prouvé.

Certains partisans de Trump savent que même après avoir regardé un film dans lequel Trump raconte un mensonge clair, ils préfèrent croire les mensonges plutôt que d'affronter la vérité. Pourquoi les faits ne sont-ils pas importants pour ces personnes ?

Pendant la crise de Covid-19, le monde a été inondé de mensonges, pire que jamais. Les gouvernements prétendent, sans ou sur la base de faits vagues à des niveaux élevés et bas, que le virus est une véritable pandémie et d'autres experts médicaux indépendants très réputés ont prouvé avec des faits que le virus Covid-19 est moins dangereux qu'une grippe ordinaire.

Dans ce cas également, les faits ne semblent pas suffisants pour faire changer les gens d'avis. Il semble donc que quelque chose d'autre soit nécessaire pour permettre aux gens de reconnaître les mensonges et la désinformation et de changer d'avis.

Les gens aiment voir confirmé ce en quoi ils croient

Ce n'est pas que les gens soient paresseux par nature, mais beaucoup de gens ne veulent pas prendre la peine de vérifier des informations et des faits. Si une autorité à leurs yeux dit quelque chose, si l'information est bonne et si elle correspond aux croyances de la personne, alors l'information est considérée comme vraie.

Un autre facteur important qui confirme la crédibilité de l'information est de savoir si les autres y croient aussi. Si les masses sont convaincues de quelque chose, alors nous sommes rapidement enclins à accepter l'information pour ce qu'elle est.

Un bon exemple de ce qui précède est la question de savoir si Obama est né en Amérique. Les républicains n'étaient que trop désireux de croire le contraire car cela correspondait à leur image de la réalité. Même lorsque le certificat de naissance d'Obama a été montré, beaucoup ont continué à croire qu'il n'était pas né en Amérique.

Nous ignorons les informations qui ne correspondent pas à notre réalité. Grâce à un scanner cérébral IRMf, nous pouvons voir quelles parties de notre cerveau deviennent actives lors du traitement des informations. Le neuroscientifique Kevin Dunbar s'en est servi lors d'une de ses études. Lorsque les gens reçoivent des informations qui correspondent à leurs propres croyances, des parties du cerveau deviennent actives qui le deviennent aussi si nous voulons apprendre quelque chose. Lorsqu'il y avait des informations contradictoires, certaines parties de notre cerveau devenaient actives, qui le deviennent également lorsque nous essayons de nous contrôler.

C'est précisément pour cette raison que les conversations bien intentionnées visant à surmonter les différences religieuses, idéologiques ou politiques ont souvent un effet contre-productif. Au lieu de trouver un terrain d'entente, les opposants ont tendance à s'éloigner encore plus les uns des autres.

La façon dont une chose est racontée a une grande influence sur la crédibilité

Une étude réalisée en 1973 a montré l'influence que la façon dont une chose est racontée peut avoir sur l'auditeur. Pour cette recherche, un acteur a été engagé et annoncé comme étant le Dr Fox. C'est pourquoi cette recherche est connue sous le nom d'expérience du Dr Fox.

Le Dr Fox serait un expert en théorie des jeux qui ferait une présentation à un groupe de 10 personnes qui, contrairement à lui, sont des experts dans ce domaine. Le Dr Fox ne connaissait pas vraiment le sujet et ne pouvait faire qu'une présentation basée sur des absurdités.

Grâce à son talent d'acteur, le Dr Fox a pu divertir et fasciner le public pendant 20 minutes avec les théories les plus absurdes et les explications les plus infondées. Par la suite, les experts en théorie des jeux ont été autorisés à poser des questions, chacune d'entre elles recevant une réponse absurde mais appropriée.

Ensuite, la présentation a été jugée par les experts et tout le monde s'est accordé à dire qu'elle méritait une note élevée. Les experts ont été complètement trompés par la façon dont ils ont été présentés et ont supposé que les informations étaient vraies sans aucune raison factuelle.

Les chercheurs ont conclu un certain nombre de choses sur la base de ces recherches :

  • Nous préférons l'éloquence à l'honnêteté
  • La confiance en soi est plus importante que l'expertise
  • Les explications simples que nous comprenons ont plus de chances d'être crues que les explications complexes qui sont vraies
  • Nous attribuons plus d'attributs positifs aux belles personnes qu'aux moins belles
  • Les angles morts s'appliquent plus aux autres qu'à nous-mêmes
  • Quand le groupe croit quelque chose, nous avons tendance à le croire nous-mêmes

Les gens préfèrent chercher leur bien plutôt que leur mal

Lorsque les gens utilisent un moteur de recherche pour rechercher quelque chose, les informations qu'ils trouvent confirment généralement ce qu'ils pensaient déjà. Cela s'applique aussi bien aux partisans qu'aux opposants d'une certaine conviction. Cela montre que cela n'a rien à voir avec les informations disponibles. Nous cherchons plutôt simplement le type d'informations qui confirment ce que nous pensons être juste.

Un bon exemple est l'information au sein de l'industrie de la santé et de la remise en forme. Vous suivez un certain régime ou un certain entraînement et vous êtes convaincu que cela vous convient le mieux.

En attendant, vous rencontrerez des gens qui pensent exactement de la même façon et vous chercherez sur Internet des informations qui confirmeront pourquoi ce que vous faites est si efficace. Si vous tombez sur des informations contradictoires, vous les ignorez ou même vous en riez parce qu'à votre avis, elles sont totalement absurdes.

Lentement, nous commençons à croire que notre vérité est basée sur le fait de vous avoir pris des informations objectives pendant longtemps. La vérité est généralement que nous en sommes venus à croire quelque chose en ignorant les informations et les faits alternatifs.

Nous préférons ne croire que ce que nous voulons croire

Dans la rue néerlandaise les réalisateurs de programmes satiriques s'adressent aux croyants strictement chrétiens et leur demandent leur avis sur les musulmans. Les réalisateurs du programme lisent des passages du Coran qui contiennent des textes tels que

"Ne permettez pas à une femme d'enseigner. Alors, vous devez lui couper la main".

et

"Si un homme couche avec un autre homme, ils doivent tous deux être tués."

Les réactions ont été diverses : "comment pouvez-vous y croire", "si vous êtes élevé de cette façon, vous ne pourrez jamais vous intégrer dans un pays social et libéral comme la Hollande", et "alors je comprends pourquoi les musulmans sont si différents".

On leur a également demandé, maintenant qu'ils ont entendu ces déclarations, quelles sont, selon les croyants chrétiens, les différences entre la Bible et le Coran. Là aussi, les chrétiens étaient unis.

"Les musulmans sont beaucoup plus violents et agressifs que les chrétiens".

et

"La Bible est plus pacifique et défend les femmes."

Ce que les chrétiens croyants stricts ne savaient pas, c'est que les programmeurs avaient acheté une Bible et l'avaient entourée d'une couverture du Coran. Ce sont donc littéralement des textes de leur propre bible qui les ont dégoûtés.

Malgré cette révélation, l'image est restée chez les chrétiens que les musulmans sont pires que les chrétiens.

Nos cerveaux inventent des vérités pour nous rendre justes

Lors d'une enquête en Amérique, les républicains se sont vu présenter un faux article de leur journal préféré. Un groupe de démocrates a fait de même. Les articles contenaient des déclarations avec lesquelles ils seraient d'accord à l'avance et rédigées par leur source d'information principale ; ils ont été confirmés dans leur droit.

Lorsque le véritable article a été soumis, dans lequel leur foi a été sapée, ils ne pouvaient pas le croire. On a fait valoir que le journaliste avait été soudoyé et que la proposition serait appliquée politiquement. La vérité n'a pas pu être absorbée et leur cerveau a inventé divers arguments pour expliquer pourquoi ils auraient finalement raison.

Des arguments pour bien faire les choses

Une façon courante de faire les choses correctement est d'utiliser beaucoup d'arguments. Malheureusement, ces arguments ne sont pas toujours pertinents et peuvent même conduire à ce que l'autre personne soit encore plus convaincue de son propre droit.

Un argument bien étayé satisfait à trois éléments :

  1. La conclusion est la conséquence logique d'une hypothèse
  2. La déclaration a un rapport avec le sujet en discussion
  3. La conclusion est correcte avec la réalité

Par exemple : Jean est un homme. Tous les hommes sont des gens. Donc, Jean est un homme.

Vous trouverez ci-dessous une liste de styles d'argumentation erronés qui vous empêchent d'avoir raison :

Faux raisonnements :

Les drogués tirent des conclusions absurdes. Par exemple :

Gérard est une merde. La merde, c'est de l'excrément. Donc, Gérard est une excroissance.

Ou :

"Dans 10 % des accidents mortels, le conducteur avait bu de l'alcool. Dans 90 % des accidents mortels, le conducteur était sobre. Il est donc plus sûr que le conducteur boive de l'alcool au lieu de quoi que ce soit d'autre".

Faux équations

Les situations ne sont pas toujours comparables. Par exemple :

"Vous feriez mieux de ne pas regarder le passé. C'est pourquoi l'histoire est sans importance. De toute façon, vous ne garderez pas une paire de bottes usées. Vous les jetez et vous en achetez de nouveaux".

Comparer les bottes à l'histoire est une fausse équation.

Les arguments de l'ignorance

Dans le cas d'arguments fondés sur l'ignorance, vous tirez des conclusions basées sur quelques faits sans connaître tous les faits. Par exemple :

" Pierre conduit une voiture de sport, donc il aime la vitesse. "

Ou :

"Gérard n'a jamais été vu avec une petite amie avant, il doit donc aimer les hommes."

Faire appel à la popularité

Vous ne pouvez pas dire cela si la majorité est convaincue que quelque chose doit être vrai. Il fut un temps où la majorité des gens croyaient que la terre était plate. Nous en savons plus maintenant.

Vous pouvez aller plus loin dans votre argumentation en soutenant que la majorité n'est pas vraiment stupide. Avec cela, vous accusez l'autre qu'il accuserait un groupe de personnes alors qu'il n'a qu'une opinion différente.

Faire appel aux traditions

En affirmant que quelque chose a toujours été fait de cette façon et que cela fait partie de la tradition d'une certaine culture, la proposition ne veut pas se réaliser plus ou moins. Le fait que des gens posent des cartes de tarot depuis des milliers d'années ne prouve pas qu'ils travaillent ou qu'ils disent la vérité.

Utilisation d'hypothèses non fondées

En vous disant combien de fois vous avez déjà expliqué qu'une chose est comme ça et que vous voulez maintenant parler de ses conséquences, vous imaginez que le point initial n'est plus ouvert à la discussion. Par exemple :

"Comme on l'a si souvent dit et expliqué, nous savons que si nous légalisons les drogues douces, le pas vers les drogues dures est fait rapidement. Le crime qui en résultera est ce dont je veux parler maintenant".

Il n'y a aucune preuve que la légalisation des drogues douces entraîne le passage aux drogues dures, mais vous affirmez que c'est le cas et vous concluez à nouveau que les drogues dures entraînent la criminalité.

Comment convaincre quelqu'un si on croit avoir raison ?

Tout d'abord, on ne peut jamais être complètement sûr d'avoir raison. Vos informations peuvent être basées sur des faits différents. Mais supposons que vous soyez convaincu de votre propre droit et que l'autre personne ait tort. Dans ce cas, la connexion est le seul moyen d'avoir quelqu'un de votre côté.

Se connecter, c'est trouver les similitudes qui existent. Les musulmans et les chrétiens semblent être très différents, mais ils ont aussi une similitude. Les deux croyants tirent leurs informations d'un livre écrit il y a longtemps et tous deux croient qu'il n'y a qu'un seul dieu.

En reconnaissant et en nommant les similitudes, vous créez un lien plutôt qu'une distance. C'est précisément ce lien qui garantit que l'autre veut et peut également écouter vos arguments au lieu de se contenter de défendre son propre point de vue.

De cette façon, un dialogue d'audition et d'argumentation est créé, où un sujet peut être vu sous différents angles. En outre, vous parlez des sentiments de l'autre personne au lieu de vous contenter du ratio. C'est précisément ce sentiment qui est la clé pour faire changer quelqu'un d'avis.

Partage cet article

Articles connexes

Montre plus

Articles populaires

Montre plus

Articles récents

Montre plus
Contact direct avec des experts en communication
Ben Steenstra
Ben Steenstra
Gratuitement
(35)
Co-founder of TheONE
Je suis The ONE who loves strategy, marketing and communication
Gali Slav
Gali Slav
CA$ 2,18 pm
Life Coach
Je suis The ONE that understand "life" and that understanding comes with actual living life.
Lucia G Onieva
Lucia G Onieva
CA$ 2,00 pm
Mindset Life Coach
Je suis The ONE I'm the ONE who will support you & challenge you to thrive in the life YOU dream
Aimilia Anastasiou
Aimilia Anastasiou
CA$ 1,77 pm
Life Coach
Je suis The ONE I' m the ONE who support u find the answers you need & already have INSIDE YOU!
Paulema Gaspard
Paulema Gaspard
CA$ 1,29 pm
Authenticity Coach
Je suis The ONE To help you deal with overwhelming emotions to get you to a place of peace!